• 29 juillet 2015, Mikis Theodorakis, 90 ans (1)

    Mikis Theodorakis, un jeune homme de 90 ans, indompté et indomptable...  

     

      "Je vis encore ! Combien de fois pourtant n'ai-je pas dansé avec Charon ? Combien de fois n'ai-je pas bu un verre de vin avec lui ? Combien de fois ne l'ai-je pas vaincu ? Un jour il viendra et me vaincra. On appelle ça "biologie". Moi non. Dans la Chanson du Frère mort (Τραγούδι του νεκρού αδελφού) je le présente comme un jeune pallikare crétois, vêtu de noir à la crétoise et qui danse dans les jardins. Je pense que c'est le moment de me battre avec lui. Pourquoi ? J'ai tout vécu, j'ai connu tous les plaisirs et joies, et toutes les chagrins. Il faut bien qu'un jour je le laisse me vaincre..." 

     

    Mikis Theodorakis

    Michael Cacoyiannis, Mikis Theodorakis, Antony Quinn, tournage de Zorba.

     "Quand j'étais adolescent, j'aimais beaucoup les mathématiques. Je voulais devenir architecte, jusqu'au jour où, au cinéma dans un film, j'entendis la 9ème Symphonie de Beethoven. Le choc. Première fois que j'entendais de la musique classique. Je découvrais un autre monde. J'en suis tombé malade, vraiment, accès de fièvre. Je suis resté à errer sous la pluie. Quand je suis rentré à la maison, j'ai discuté avec mon père qui m'a parlé de Beethoven "Papa, c'est cela que je veux faire, le reste ne m'intéresse pas" Mon père me demande : "Sais-tu qu'il n'y a qu'un seul Beethoven ?" Je lui ai répondu : " Lui un et moi un, cela fera deux".

          "Ma mère était de Smyrne et mon père des Montagnes Blanches de Crète (Λευκά Όρη) Et du coup,nous avions à la maison les rizitika (chants traditionnels crétois) et les mikrasiatika (chansons smyrniotes). Ma grand-mère maternelle, elle, était très pieuse et chantait les hymnes et psaumes byzantins (liturgie orthodoxe). Et c'est donc avec ces trois musiques que j'ai grandi."

    **********

         Les concerts hommages à ce musicien et homme hors du commun sont très nombreux, à travers toute la Grèce. Hier soir, jour de son anniversaire, un grand concert a été organisé à Athènes dans les jardins du Megaron Moussikis, en sa présence. On le trouvera sans doute sans tarder sur YouTube.

          L'œuvre musicale de Theodorakis est phénoménale tant par le nombre que par la variété des formes et genres. Une des particularités  les plus fécondes du compositeur a été de mettre en musique les grands poètes grecs avec un accompagnement instrumental "populaire" et de ce fait de les rendre accessibles en les faisant chanter par tous : Kalvos, Seféris, Rítsos, Elytis, Varnalis, Anagnostakis, Kambanellis, Livaditis etc..., sans oublier Lorca et Neruda. C'est aussi une œuvre de combat contre l'oppression et pour la liberté.

     

    29 juillet 2015, Mikis Theodorakis, 90 ans (1)

    De gauche à droite : en haut, Rítsos et Elytis, puis Theodorakis et l'acteur Katrakis

    **********

    Concert-anniversaire organisé par le KKE, le 3 juin 2015 à Petra (Petroupolis), en sa présence

    Partie 1

    Partie 2

      

    Chantent (dans l'ordre suivant) : Rita Andonopoulou, Miltos Pashalidis, Gerasimos Andreatos, Lakis Halkias, Vassilis Lekkas et Maria Farandouri.

    Chef : ?...

    Textes : Ritsos, Varnalis, Elytis, Seféris, Anagnostakis, Livaditis, Yannis Theodorakis (frère de Mikis), Kambanellis, Papadopoulou, Cacogiannis, Thalassinou, Ganas, Hristodoulou

    A suivre...

    Partager via Gmail Yahoo!

    Tags Tags :
  • Commentaires

    1
    Annie
    Jeudi 30 Juillet 2015 à 23:38

    Merci infiniment Madeleine de nous avoir présenté ces moments si forts !Bises à toi !Annie

    • Nom / Pseudo :

      E-mail (facultatif) :

      Site Web (facultatif) :

      Commentaire :


    2
    Vendredi 31 Juillet 2015 à 07:34

    Merci pour ton passage, Annie ! Et bon été ! S'il revient...

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :