• Amphipolis : et maintenant, une mosaïque !

        Plus on s'avance sous terre, plus les travaux de soutènement sont importants, et déblayer les masses de terre n'est pas sans risque, ni pour la tombe ni pour les équipes ! Ce n'est donc que dimanche dernier, 12 octobre, que la deuxième chambre (derrière les Caryatides) a pu être dégagée, faisant apparaître une mosaïque (4,5m x 3m), elle aussi stupéfiante de beauté ! Elle couvre le sol jusque la porte de marbre qui donne sur une troisième chambre.

      

    Amphipolis : et maintenant, une mosaïque !

      

      

    Amphipolis : et maintenant, une mosaïque !

        Sur deux de ses côtés la mosaïque est encadrée par une frise (0.60m de large), elle aussi remarquable - les motifs de la spirale et du méandre sont courants. Surprenant par sa régularité le cercle central (0,80m de diamètre) : ce pourrait être l'emplacement d'un autel, ensuite retiré... Les tesselles manquantes ont été trouvées dans la terre, et la mosaïque pourra être, au moins en partie, complétée, ce qui permettra de conforter l'hypothèse avancée qui est d'ores et déjà une quasi certitude, à savoir que le personnage manquant est Perséphone, enlevée par le dieu des Enfers, Pluton (le cavalier de droite) et conduite aux Enfers* par Hermès psychopompe**. La mort est un rapt, un "ravissement"...

     

    Amphipolis : et maintenant, une mosaïque !

    Pluton : représentation traditionnelle sous la forme d'un homme mûr, voire ici plutôt âgé, et couronné de laurier - sous les traits du père d'Alexandre, Philippe II ?...

     

    Amphipolis : et maintenant, une mosaïque !

         Nous regardant, Hermès, le jeune messager des dieux, dans sa fonction de Psychopompe : il porte sa coiffure aux larges bords, le pétase / ο πέτασος et jeté sur ses épaules son manteau de voyage, le mandyas / ο μανδύας. Il tient le caducée, son insigne de héraut*** / το κηρύκειο, et est chaussé de ses sandales ailées / φτερωτά σανδάλια.

        Le "dessin" de la mosaïque est d'une précision et d'une finesse exceptionnelle, sans oublier la diversité des couleurs.

          Un tel motif dans une tombe n'a rien d'étonnant, et est même traditionnel. A Aegai / Vergina, se trouve une fresque représentant cet enlèvement dans la tombe appelée, et pour cause, la "tombe de Perséphone" !

     

    Amphipolis : et maintenant, une mosaïque !

    De gauche à droite, Hermès guidant le char à 2 chevaux, Pluton tenant un fouet et  de l'autre bras emportant Perséphone, puis, tout en bas, à droite, (probablement) une servante affolée.

    **********

    *Enfers : le monde d'en bas par opposition au monde d'en haut sans autre connotation, avec ses lieux de délices, comme les Champs Elyséens, et ses lieux réservés aux grands "criminels" (Sisyphe par exemple).

    ** psychopompe : qui conduit les âmes dans le monde d'en bas. "pompe" signifie cortège : cf nos pompes funèbres. Comme généralement, c'est cérémonieux, pompe en est venu à avoir le sens courant et péjoratif de cérémonie, mais "enflée"...

    *** héraut : celui qui annonce, qui fait les annonces officielles, le crieur public

    Les photos sont celles transmises à la presse par le Ministère de la Culture. Le texte s'inspire librement des articles parus dans TA NEA et Eleftheropypia.

    **********

    Petit "cadeau" pour les néohellénistes, TA NEA du 12.10.2014: description de la mosaïque

    Την κεντρική παράσταση περιβάλλει διακοσμητικό πλαίσιο, πλάτους 0,60μ.,το οποίο συντίθεται από διπλό μαίανδρο, τετράγωνα και τρέχουσα σπείρα, ενώ το φόντο της παράστασης είναι σε αποχρώσεις γκρι-μπλε.
    Η κεντρική παράσταση απεικονίζει άρμα σε κίνηση, που σύρεται από δύο λευκά άλογα, το οποίο οδηγεί γενειοφόρος άνδρας, με στεφάνι δάφνης στο κεφάλι. Μπροστά από το άρμα απεικονίζεται ο θεός Ερμής ως ψυχοπομπός, ο οποίος φορά πέτασο, μανδύα, φτερωτά σανδάλια και κρατά κηρύκειο. Η σύνθεση έχει κατεύθυνση από ανατολικά προς τα δυτικά.
    Η παράσταση διακρίνεται για την εξαίρετη τέχνη στην απόδοση των λεπτομερειών των χαρακτηριστικών, τόσο των μορφών, όσο και των αλόγων, όπως και για την αρμονία των χρωμάτων. Η σύνθεση είναι σύγχρονη του ταφικού συγκροτήματος και χρονολογείται στο τελευταίο τέταρτο του 4ου αιώνα π.Χ.
    Το ψηφιδωτό έχει υποστεί φθορά στο κέντρο, σε σχήμα κύκλου, διαμέτρου 0,80μ. Ωστόσο, πολλά μέρη από το φθαρμένο τμήμα έχουν βρεθεί στην αμμώδη επίχωση. Τις επόμενες μέρες θα γίνει προσπάθεια συγκόλλησης και αποκατάστασής του, προκειμένου να συντεθεί, στο μέτρο του δυνατού, η συνολική εικόνα της παράστασης.

    Partager via Gmail Yahoo!

  • Commentaires

    1
    Fab
    Mercredi 15 Octobre 2014 à 10:09

    Quelles merveilles!!!


    il faudra bien aller voir tout ça de plus près , non???

    2
    Mercredi 15 Octobre 2014 à 10:42

    Et espérons qu'il y aura encore de telles surprises !

    3
    domi
    Mercredi 15 Octobre 2014 à 20:26

    Oui, je pense qu'il y aura encore de belles surprises ! yes

    4
    Thalétas
    Mercredi 15 Octobre 2014 à 22:30
    ο μανδύας, ο πέτασος, το κηρύκειο
    5
    Thalétas
    Mercredi 15 Octobre 2014 à 22:37
    Si Perséphone apparaît, elle apparaîtra à droite d'Hadès, pas dans la partie circulaire manquante.
    6
    Jeudi 16 Octobre 2014 à 11:17

    Merci !Thalétas pour les précisions : article écrit à toutes pompes !  Je corrige tout de suite !

    7
    Jeudi 16 Octobre 2014 à 11:25

    Non, pas dans la partie manquante, bien sûr.

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :