• Amphipolis : travaux de protection avant l'hiver

        

    Amphipolis : travaux de protection avant l'hiver

    Très mauvais temps ces jours-ci dans la Grèce centrale et la Grèce du Nord : trombes d'eau...

     

         Les fouilles proprement dites sont arrêtées : il y a urgence, en effet,  à consolider et sauvegarder ce qui a été mis au jour, d'autant que les fouilles, selon certains commentateurs et certains archéologues, se sont faites en accéléré, non pas de façon scientifique, mais sur un mode de "violeurs de tombes".... L'utilisation de bulldozers pour dégager l'entrée a fragilisé dangereusement les voûtes. Ce n'est pas la 1ère fois, et pas seulement en Grèce, que l'archéologie est manipulée à des fins nationalistes et économiques : dans le cas présent cela détourne l'attention des problèmes intérieurs et nouvelles coupes qui se préparent, et cette découverte aurait des retombées économiques importantes, par l'exploitation touristique qui pourrait en être faite.

         Les travaux sont complexes : la pierre de construction de la voûte et du tombeau est un grès fragile et friable qui, sous l'effet de l'humidité peut se défaire très facilement. Le site est à protéger des pluies, très fréquentes et très violentes dans cette région, et également des crues du Strymon et des infiltrations souterraines, le site étant en effet au-dessous de son niveau. Jusque les années 1907-1908, ce tertre était au bord d'un lac, asséché à cette époque.

    Ci-dessous, la deuxième porte.

    Amphipolis : travaux de protection avant l'hiver

     

    Amphipolis : travaux de protection avant l'hiver

     

          Il n'est donc pas sûr que l'on en sache plus sur le tombeau avant la fin de la saison des fouilles : pillé ou non, plusieurs chambres on non, identité du ou des défunts. Dans son dernier communiqué, le ministre de la Culture et du Sport a déclaré que le tombeau n'avait probablement pas été pillé et que les amas de terre avaient été, volontairement, accumulé pour boucher l'entrée. Derrière la 3ème porte (qui donne sur la chambre funéraire ?), l'espace est empli de terre ou de sable : il a donc fallu mettre en place un contrepoids conséquent pour éviter que ce mur ou porte  ne s'effondre.  Il faut aussi faire des dérivations d'eau importantes autour du mur d'enceinte, afin qu'il soit vraiment hors d'eau. Et ce, sans compter, une fois que les équipes auront quitté les lieux, les problèmes de sécurité et de protection du site pour éloigner les "visiteurs" mal intentionnés...   

          Dans le vestibule sur lequel ouvre la 2ème porte (si j'ai bien compris !), un beau sol  dallé de morceaux de marbre irréguliers sur fond rouge a été mis au jour.

    Amphipolis : travaux de protection avant l'hiver

     

    Sources de ces informations : TA NEA, I Kathimerini et Eleftherotypia

    M.R.

     

    Partager via Gmail Yahoo!

  • Commentaires

    1
    Samedi 6 Septembre 2014 à 14:02

    Merci pour les nouvelles !


     

    2
    Samedi 6 Septembre 2014 à 14:27

    Merci pour le passage sur le blog !

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :