• Amphipolis : travaux de soutèment importants

     

    Amphipolis : travaux importants

     

    La porte qui ouvre sur la 3ème chambre ne peut être complètement dégagée, en raison des fortes poussées et du très mauvais état de la voûte.

    Amphipolis : travaux importants

     

          Il est donc primordial de la consolider, et ce n'est pas facile.

     

    Amphipolis : travaux importants

     

          Outre l'interrogation brûlante sur l'identité du ou des "résidents" de la tombe (si c'en est une !), d'autres questions se posent : pillée ou intacte ? Que contient cette 3ème chambre ? Y en a-t-il une autre ? Quel est le maître d'œuvre de ce monument impressionnant ?  Est-ce l'architecte attitré d'Alexandre, Dinocratès qui conçut le plan d'Alexandrie ? Ne faut-il pas voir dans la conception des tombeaux macédoniens l'influence de Platon (427-347) qui était aussi mathématicien et géomètre ? Cf Le Timée et Lois.

          Et la dernière en date des questions : monument macédonien ou romain ?

         Les tenants de cette proposition s'appuient sur le fait que dans aucun des tombeaux macédoniens ne furent trouvées ni caryatides ni sphinges, alors que, affirment-ils, ces motifs étaient à la mode chez les Romains et, ajoutent-ils, ce peut être un monument funéraire érigé en l'honneur des soldats romains qui tombèrent à Philippes ( proche d'Amphipolis) en 42 av. J.-C.  C'est là en effet que s'affrontèrent l'armée de Brutus et Cassius, les meurtriers de Jules César, et celle d'Octave et Marc Antoine qui remportèrent la victoire.* Surprenantes aussi, ces tonnes de marbre, alors que les tombeaux macédoniens sont construits en calcaire.

          Katerina Peristeri qui dirige les fouilles a déclaré le jeudi 18.09 que, pour elle, il n'y a aucun doute possible : c'est un tombeau macédonien, le lion de marbre originellement situé au sommet en étant la preuve irréfutable.

    *La bataille fratricide de Philippes est une des batailles les plus importantes de l'histoire romaine. Elle met en présence des forces énormes : 80 000 soldats et 20 000 cavaliers du côté des républicains Brutus et Cassius, et 100 000 soldats et 13 000 cavaliers de l'autre. Les pertes furent énormes de chaque côté. Les vainqueurs édifièrent probablement un monument pour honorer leurs morts...

    M.R.

    Partager via Gmail Yahoo!

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :