• Copenhague, 14 février 2015

         Art, blasphème et liberté d'expression (l'intitulé du petit colloque qui venait de commencer dans un centre culturel de la capitale danoise) ont encore une fois déclenché la haine meurtrière d'un islamiste : un mort, tué à bout portant à l'extérieur. Tard, dans la soirée, après minuit, ce même individu s'est rendu dans une synagogue où se déroulait une fête de confirmation, et en a abattu le gardien, non armé, avant de s'enfuir et de regagner son domicile. Alors qu'il tirait sur les policiers venus l'arrêter, il a été abattu.

        Une reprise du "scénario" parisien  : des artistes et/ou des intellectuels d'abord, puis des juifs  ...

     

    Plantu, Le Monde du 17.02.2015

    Copenhague, 14 février 2015

     

    Dessin de Marangkos, Ethnos du 17.02.2015

    Copenhague, 14 février 2015

    Partager via Gmail Yahoo!

    Tags Tags : , , ,
  • Commentaires

    1
    Mardi 17 Février 2015 à 19:03

    Je ne vois pas où Plantu voit l'ignorance en acte dans cette histoire. "Les relais de l'intolérance", peut-être?

    2
    Mercredi 18 Février 2015 à 08:12

    Pour moi non plus, ce n'est pas d'ignorance qu'il s'agit  : l'ignorance n'est pas meurtrière, ce qui l'est ce sont les connaissances erronées , le manque d'esprit critique, le fanatisme et l'intolérance  etc.Je préfère de loin le dessin de Maragkos. Je ne sais pas très bien comment translittérer son nom : Marankos serait peut-être meilleur. Bonne journée !

    3
    Mercredi 18 Février 2015 à 12:23

    Je dirais Marangos ou Maragos. Le deuxième donne une prononciation plus exacte, le premier reflète plus fidèlement la graphie.

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :