• Intempéries et turbulences

          Des pluies torrentielles et des vents très violents provoquant d'importantes inondations ont dévasté de nombreuses régions de Grèce continentale, dans le Nord, le Centre et l'Ouest. Pratiquement, la Grèce toute entière a été touchée par ces intempéries.

          Les particuliers bien sûr en ont beaucoup pâti : habitations, cultures, bâtiments industriels et agricoles, ruches emportées etc. Le réseau routier s'est vu interrompu.

          Et pour achever le tableau, en Epire, le pont de Plaka / το Γεφύρι της Πλάκας a cédé sous la violence du courant de l'Árakhthos, devenu fou furieux. Ce n'est pas la première fois qu'il se déchaîne, mais, quelque peu délaissé et abandonné, alors qu'on le savait devenue fragile, cette fois-ci le plus grand des ponts de pierre des Balkans, à une seule arche, n'a pas résisté... C'était le 1er février.

     

    Intempéries et turbulences

    Largeur : 40 m, hauteur : &=19m, chaussée : 3.20 m 

         Ce pont a été construit quand cette région était encore sous domination ottomane. A cet endroit il y avait un vieux pont qui fut détruit en 1860. On en rebâtit un autre, mais il s'effondra le jour même de son inauguration (1863) devant les assistants médusés... On se remit à l'ouvrage en 1866 : le maître d'oeuvre en fut Kostas Békas, maître-maçon des environs et la mise de fonds fut assurée par un évergète local, Loulis, et par les contributions des villageois et des communautés des environs. Les ouvriers taillèrent les pierres pendant l'hiver, et il fut construit en un seul été. En 1881, la région, libérée, rejoignit le nouvel Etat grec, et le pont devint le poste frontière avec le territoire ottoman avec douane, caravansérail et garnison militaire, et ce jusque 1913, data à laquelle la Macédoine avec Thessalonique devient grecque à son tour.

     

    Intempéries et turbulences    

         C'était un des joyaux historiques  et architecturaux de cette magnifique région, idéale pour la randonnée, dans une nature verdoyante et préservée.

         Le Ministère de la culture a fait savoir qu'une étude de reconstruction allait être faite. Les descendants de Loulis (Minoterie Loulis) a fait savoir elle aussi, qu'elle financerait la reconstruction du pont, par devoir moral et respect de l'œuvre de leur ancêtre.

    *********************

         Le pont se retrouve, forcément dans les caricatures du jour.

    Ci-dessous, dessin de Marangos To Ethnos 03.02.2015

    Intempéries et turbulences

    En haut à gauche, dans le nuage d'orage : Austérité extrême, et à droite Brououm

    A gauche, la troïka :"Vous avez brisé le pont ! C'est une action unilatérale!"

    A droite, Tsipras sous le parapluie : " Il a été emporté par le fleuve qui a grossi du fait des phénomènes extrêmes que vous avez provoqués !!!"

    Partager via Gmail Yahoo!

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :