• Miroir, mon beau miroir...

    Fouilles à Vergina

         Vergina est le nom de l'antique Aigai, erigée au VIème av. J.-C. par Perdikas, le fondateur de la dynastie macédonienne. La capitale sera transférée au Vème siècle un peu plus au nord dans les terres à Pella, mais Aigai restera un lieu privilégié, comme le montrent les tombes royales et princières. La campagne été 2014 a été très fructueuse puisque, dans deux tumulus, ont été trouvées 20 tombes dont cinq intactes, les autres ayant été ou complètement ou partiellement profanées.

         L'une des tombes, bien qu'ouverte, s'est révélée très riche, celle d'une jeune fille accompagnée pour son dernier voyage de très beaux objets, des bijoux en or et d'un miroir en bronze. C'est la première fois qu'on en trouve un à Vergina.

         Le couvercle représente une scène très vivante : Erôs vient juste de se poser et embrasse Dionysos. Le dieu, ici présenté en jeune homme, est assis sur un rocher sur lequel est posée une peau de panthère, son animal préféré*. C'est peut-être  un guépard, le grec ancien désignant l'un et l'autre indifféremment.

     

    Miroir, mon beau miroir...

     

     

    Des décorations en terre cuite du lit funèbre ont également été trouvées dans cette même tombe.

    Miroir, mon beau miroir...

     

        Les résultats de ces fouilles feront l'objet d'une communication le 5 mars 2015, à Thessalonique, lors de la 28ème Rencontre Scientifique de présentation des travaux archéologiques en Macédoine et en Thrace.

    ***************

    * La panthère (cf Aristote, Théophraste) présente des traits symboliques très nets : elle n'est pas chassée, mais c'est elle qui chasse en utilisant la ruse, en faisant la morte, par exemple. Mais, le trait unique, le plus distinctif, est que, contrairement aux autres fauves, tous malodorants selon Aristote, la panthère dégage une odeur parfumée, et, en retour, elle est elle-même attirée par les bonnes odeurs, en particulier celles des aromates, ce qui permet de l'attirer et de la capturer.  L'odeur entre toutes  qui la séduit et l'affole, est celle du vin, et comme elle est réputée avoir toujours soif, il n'est donc pas difficile de l'enivrer pour s'en emparer. Cette appétence éclaire sa présence auprès de Dionysos, le dieu du vin et de l'ivresse !

        De la panthère à la courtisane, il n'y a bien sûr qu'un pas... et Erôs, représenté sur le couvercle de ce miroir, est le dieu du désir amoureux (Πόθος). Tout se tient !

    Sur la panthère parfumée, voir : Marcel Détienne, Dionysos mis à mort Ed. Gallimard 1977.

    Partager via Gmail Yahoo!

    Tags Tags : , ,
  • Commentaires

    1
    nanadani
    Jeudi 5 Mars 2015 à 18:34

    on apprend toujours quelque chose avec toi et c'est bien agréable!

    2
    Jeudi 5 Mars 2015 à 19:58

    Je te remercie, et c'est toujours très agréable d'avoir un commentaire ! Bonne soirée !

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :