• Sans titre

    Sans titre...

         C'était une famille syrienne d'origine kurde qui venait de Kobané (nord de la Syrie, à la frontière turque) et qui s'était embarquée dans la nuit du 1er au 2 septembre à Bodrum pour gagner l'île grecque, toute proche, de Cos, mais l'embarcation, style zodiac, a sombré. Trois membres de cette famille ont péri :  la mère de 27 ans, le fils aîné de 5 ans, Galip,  et le petit Aylan de 3 ans retrouvé sur la plage, face contre terre, dans le sable au bord de l'eau, les sandales encore aux pieds.

        Une photo de l'enfant, prise par une photographe-reporter turque, a été immédiatement diffusée, provoquant, comme toutes les "images-choc" de la sorte émotion, commentaires et débat dans la presse (faut-il publier ou non etc.)

         Le dessin de Hadzopoulos paru dans Kathimerini du 04.09.2015 est, à mes yeux, plus fort qu'une photo et en dit davantage. Au delà de l'émotion de l'instant, c'est aussi une réflexion : libre à chacun de la méditer, à sa manière. 

     

    **************

          Le dessin aurait pu (dû ?) rester sans paroles, mais, puisqu'elles sont là, en voici la traduction.

    En haut : " A vendre chaussures d'enfant, légèrement usagées" *

    En bas : * "Le raman le plus court d'Ernest Hemingway; légèrement modifié."

    On raconte  - pure légende -, qu'Hemingway aurait écrit ce "microroman" pour gagner un pari le mettant au défi d'écrire un roman en moins de dix mots, ce qui aurait donné :

    "A vendre, chaussures bébé, jamais portées. / For sale, baby shoes, never worn."

     

    Partager via Gmail Yahoo!

    Tags Tags :
  • Commentaires

    1
    Mialine
    Vendredi 4 Septembre 2015 à 18:16

    Merci Madeleine . Rien d'autre à dire.

    2
    Vendredi 4 Septembre 2015 à 18:39

    Hélas, non. Cette "émotion" sera emportée par une autre et ainsi de suite...

    3
    Thalétas
    Samedi 5 Septembre 2015 à 00:54
    vom = worn
    4
    Samedi 5 Septembre 2015 à 07:41

    Ce dessin est très fort, mais comme je le dis en commentaire de mon partage sur facebook, je trouve bien triste qu'il ait fallut une photo pour que nos politiques bougent un peu. A quand l'ouverture des frontières de manière à permettre à tous ces réfugiés de voyager normalement.

     

    5
    Samedi 5 Septembre 2015 à 09:15

    C'est corrigé, Thalétas : merci !

    6
    Samedi 5 Septembre 2015 à 09:38

    Merci, Amartia, pour ton passage. L'année dernière, déjà, la situation avait empiré et dès ce printemps  2015... sans que rien ne bouge au niveau européen.

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :