• Vandalisme

    Cette fois-ci, ce n'est pas "que" de la peinture...

     

        En début de semaine, la statue de Kostas Seferlis Epire du Nord (1951) qui se trouve rue Tositsa, entre Polytechnique et le Musée Archéologique a été décapitée et a subi d'autres mutilations. 

     

    Vandalisme

     

    Vandalisme

    La bêtise n'a pas de limites...

    Petit rappel : c'est cette sculpture qui avait inspiré à Kiki Dimoula le poème Signe de reconnaissance.

    Cf article sur ce blog : ici

     

     

    Partager via Gmail Yahoo!

    Tags Tags : ,
  • Commentaires

    1
    Christine
    Vendredi 29 Avril 2016 à 09:35

    Mais qui sont les fous ??

    Ça n'a aucun sens !

    Pauvre Kiki Dimoula !

      • Vendredi 29 Avril 2016 à 10:38

        Mystère, et on ne le saura sans doute jamais

    2
    Jean-Jacques
    Vendredi 29 Avril 2016 à 10:23

    Rien ne justifie un tel acte. Triste.

      • Vendredi 29 Avril 2016 à 10:39

        C'est effectivement stupide et idiot

    3
    Marie-Joëlle Naulin
    Vendredi 29 Avril 2016 à 10:26

    Pourquoi cette mutilation? Commise par qui?

      • Vendredi 29 Avril 2016 à 10:43

        Pour s'amuser? pour revendre? ou parce que c'est une femme ? ou par fanatisme nationaliste albanais ? ou ? ou ?

    4
    Michèle
    Vendredi 29 Avril 2016 à 10:53

    Mais heureusement reste, intact, le beau poème de Kiki Dimoula... Merci Madeleine de nous permettre de le relire.

     

      • Vendredi 29 Avril 2016 à 11:50

        Merci Michèle. Poème qui prend encore plus de sens après cette décapitation...

    5
    Fab
    Samedi 30 Avril 2016 à 17:51

    Aussi c.... ( pardon) que ceux qui détruisent Palmyre et le reste.....

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :