• Mines antiques du Laurion (3) : le site aujourd'hui

    Les lieux aujourd'hui 

         C'est un musée à ciel ouvert, qui pourrait (devrait) être mieux mis en valeur, et les zones qui ont été fouillées mieux protégées...  C'est un site unique par tout ce qu'il nous laisse voir des exploitations antiques.

     Il faut imaginer sous ses pieds des kilomètres et des kilomètres de galeries, essayer de penser l'activité souterraine qu'il y avait en ces lieux et d'éprouver la dureté de ce travail ingrat et dangereux dans les "entrailles" de la terre...

     

    Il y a 150 ans... Mines antiques du Laurion

         Cette partie a été ravagée par un incendie, la plaie de l'été... Mieux vaut ne pas s'y risquer sans être accompagné de quelqu'un qui connaît les lieux : les ouvertures de puits sont nombreuses. Certaines sont protégées par un treillage, d'autres non : il y en a un millier... Ces puits sont spectaculaires par leur profondeur et par la régularité de la taille : à moins d'être spéléologue, et d'avoir l'équipement adéquat, il n'est pas possible de les visiter...

    Les mines antiques du Laurion (3) : le site aujourd'hui

     

    Entrée d'une galerie antique

    Mines antiques du Laurion (3) : le site aujourd'hui

     

    Il faut donc se contenter des installations au sol ! 

    Il y a 150 ans... Mines antiques du Laurion

    Installations antiques du Vème s. av. J-C. : laveries.

     

    Il y a 150 ans... Mines antiques du Laurion

         Citerne pour alimenter les laveries : l'eau de pluie y était stockée. L'enduit de la paroi est parfaitement imperméable, et un couvercle de jonc ou autres protégeait de l'évaporation. De temps à autre, il était nécessaire de nettoyer, d'où l'escalier.

     

    Il y a 150 ans... Mines antiques du Laurion

         Une "station" d'enrichissement (laverie) du minerai concassé :  les particules lourdes, donc riches, restent dans les canaux. Ces dépôts sont ensuite mis à sécher sur le plan central, puis sont envoyés au four. Quant à l'eau de lavage, elle passe par des puits de décantation et retourne à la citerne. L'eau est très précieuse !

         De l'excavation des galeries à l'obtention du plomb et de l'argent, en passant par l'extraction du minerai et l'enrichissement, les techniques sont parfaitement maîtrisées, et le tout dans le sens d'une meilleure rentabilité, avec le moins possible de pertes, y compris en pertes humaines. Les capitaux engagés par la cité, les concessionnaires, les propriétaires des infrastructures et les loueurs d'esclaves étaient très importants.  

    Partager via Gmail Yahoo!

    Tags Tags : , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :